Mars 2001

Sinaï : découverte de la plus ancienne inscription islamique connue

Une équipe d'archéologues japonais a annoncé, jeudi 1er mars, avoir découvert sur un mur de pierre d'une montagne du sud-ouest du Sinaï (Egypte), ce qui semble être la plus ancienne inscription islamique connue. On peut y lire "Sana 35 Sana", qui réfère à la 35ème année du calendrier islamique, soit 657 après J.C. Le calendrier islamique débute en 622 après J.C., année de l'émigration du prophète Mohammed à Médine. L'inscription est entourée de professions de foi en Dieu. La vérification du style d'écriture ainsi que d'autres éléments devrait permettre de conclure définitivement. La plus ancienne inscription islamique connue jusqu'alors était localisée dans la banlieue de la Mecque (Arabie Saoudite) et était datée de 660 après J.C.

Le groupe d'archéologues, dirigé par Mutsuo Kawatoko, a déjà dénombré sur le site 1680 inscriptions gravées, la plupart en arabe, avec l'indication de la date d'inscription. Elles seraient d'après eux l'oeuvre de pèlerins en route vers la Mecque. Selon Kawatoko, la découverte de différentes inscriptions avec des dates est très rare et permettra de comprendre les activités et les mouvements de ces populations à cette époque.

Les scientifiques espèrent aussi, avec cette nouvelle technique, lire entre autres 30 dialogues perdus d'Aristote, des textes philosophiques d'Epicure, le travail scientifique d'Archimède. D'autres textes de la littérature classique perdus depuis longtemps pourraient être révélés.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]