Mars 2006

Les premiers animaux terrestres pouvaient courir

La salamandre et le tuatara ont été parmi les premiers vertébrés à marcher et à courir sur les terres, d’après une récente étude menée par des chercheurs de l’Université de l’Ohio. Ils utilisaient ces deux formes de locomotion que sont la marche et la course, considérées comme importantes uniquement chez les animaux à course rapide tels que les mammifères et les oiseaux.

Les tuataras, qui mesurent actuellement de 30 à 60 centimètres de long, ressemblent à de grands lézards dotés d’écailles grises ou brunes et de courts piquants dorsaux. Ils présentent des traits anatomiques uniques entre ceux du lézard et de l’oiseau. On ne les trouve qu’en Nouvelle-Zélande. Ils se nourrissent essentiellement d’insectes, d’œufs et de petits oiseaux. Les données fossiles montrent que le tuatara vivait sur Terre il y a 225 millions d’années et qu’il n’a guère changé depuis. Ce sont les plus vieux modèles vivants de tétrapodes (animaux quadrupèdes) primitifs.

Les chercheurs pensaient que les premiers animaux ne pouvaient que marcher. Mais l’étude récente du mouvement du centre de masse de ces animaux amène à réviser cette conception. Dans la marche, le centre de masse s’élève à chaque pas. Dans la course, le centre de masse descend à chaque pas, les articulations des membres porteurs tenant le rôle de suspensions biologiques. Les recherches menées indiquent que salamandres et tuataras marchent et courent. L’utilisation des ces deux mécanismes par les mammifères tels que les humains, les chiens et les chevaux, leur permet d’économiser de l’énergie.

Puisqu’il s’agit de quadrupèdes primitifs, les recherches indiquent que les deux mécanismes sont apparus lorsque les premiers vertébrés se sont déplacés sur les terres. Elles suggèrent aussi que tous les vertébrés terrestres, à l’exception des tortues, limitées par leur carapace, peuvent marcher et courir. La connaissance des modalités de locomotion de ces animaux primitifs est importante dans la compréhension de l’évolution des vertébrés.

Les recherches, menées par Stephen Reilly et Eric McElroy, sont publiées dans le numéro du 8 mars des Proceedings of the Royal Society.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]