Octobre 2004

Les hiéroglyphes ont été déchiffrés avant Champollion

Jean-François Champollion n'aurait pas été le premier à déchiffrer, en 1822, l'ancienne écriture des Egyptiens, les hiéroglyphes. Le Dr Okasha El Daly, de l'Institut d'Archéologie de l'University College London (UCL), révèle, dans un livre à paraître cette année, que les savants arabes, en sus de l'intérêt qu'ils manifestèrent pour l'ancienne Egypte, interprétèrent correctement les hiéroglyphes dès le 9ème siècle après J.C. Cette découverte a été réalisée sur la base d'une nouvelle analyse de manuscrits oubliés depuis longtemps dans des collections, publiques et privées, dispersées à travers le monde.

Avant la période napoléonienne, l'on savait peu en Occident sur l'ancienne civilisation égyptienne. On supposait que le monde des pharaons avait depuis longtemps été oublié par les Egyptiens, incorporé au monde islamique depuis le 7ème siècle de notre ère. Cette conclusion rapide était basée sur la méconnaissance des importants apports des savants arabes entre le 7ème et le 16ème siècle. Un imposant corpus d'écrits médiévaux, provenant aussi bien de savants que de gens ordinaires existe en réalité, qui remonte bien avant les tout débuts de la Renaissance européenne.

Au temps où les commentateurs de l'Europe pensaient que les hiéroglyphes étaient des symboles représentant chacun un concept, les savants arabes, montre El Daly, avaient saisi le principe fondamental selon lequel ils représentaient des sons et des idées. L'étude de l'oeuvre d'Abu Bakr Ahmad Ibn Wahshiyah, un alchimiste du 9ème siècle, constitue l'élément central de la thèse d'El Daly. Ibn Wahshiyah avait mené des recherches sur les anciens systèmes d'écritures, qui indiquent qu'il déchiffrait correctement de nombreux signes hiéroglyphiques.

Pendant deux siècles et demi, l'égyptologie a été dominée par une vision euro-centrique, qui a virtuellement ignoré près de 1000 ans de science arabe et de recherches encouragées par l'Islam, insiste El Daly.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]