Avril 2004

Les plus anciens bijoux du monde

Des coquillages perforés, trouvés dans la grotte de Blombos (Afrique du Sud), apparaissent avoir été enfilés en colliers il y a environ 75.000 ans. Cela accroît de 30.000 ans l’ancienneté des ornements personnels identifiés. Les 41 coquillages découverts, présentant tous des trous et des marques d’usure en positions similaires, se trouvaient dans une couche de sédiments. Elles proviennent d’un petit mollusque charognard, Nassarius kraussianus, qui vit dans les estuaires. Ils auraient été amenés sur le site de la grotte par les rivières les plus proches.

Il y a quelques années, les archéologues de la grotte de Blombos avaient trouvé des morceaux d’ocre portant des inscriptions et des instruments taillés en os qui allaient à l’encontre de la théorie dominante sur l’évolution comportementale, théorie d’après laquelle les humains étaient déjà anatomiquement modernes il y a de cela au moins 160000 ans mais n’avaient pas développé de comportements modernes, marques de la pensée symbolique, jusqu’à ce que certains événements soient intervenus il y a de cela 40000 ou 50000 ans.

Selon Cristopher Henshilwood, directeur du programme de recherche de la grotte de Blombos, et ses collègues, l’ocre et les outils en os qui y avaient été découverts montraient déjà que les comportements modernes, comme l’utilisation de symboles externes, se sont développés graduellement, et non soudainement lorsque nos ancêtres se sont déplacés de l’Afrique à l’Eurasie. Les colliers dernièrement découverts soutiennent l’hypothèse d’Henshilwood.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]