Juillet 2003

Les gens de nature heureuse sont moins sujets aux rhumes

Les personnes énergiques, heureuses et détendues présentent un risque moindre de contracter des rhumes que les personnes tristes, nerveuses ou irritables, et cela qu’elles soient ou non infectées par le microbe concerné, d’après les résultats d’une nouvelle étude, menée par Sheldon Cohen et ses collègues de l’Université Carnegie Mellon (Etats-Unis). Parmi les participants à cette étude, ceux dont le style émotionnel était positif étaient moins souvent infectés et présentaient moins de signes et symptômes de la maladie, comparativement à ceux dont le style émotionnel était négatif. D’autres scientifiques avaient déjà indiqué, précise Cohen, que les gens rapportant éprouver des émotions négatives présentaient un plus grand risque de maladie, contrairement à ceux éprouvant des émotions positives.

Les chercheurs de l’Université Carnegie Mellon ont interrogé 334 volontaires en bonne santé, trois soirs par semaine pendant deux semaines afin d’évaluer leur état émotionnel. Après ce travail d’évaluation, chaque volontaire a reçu une injection de rhinovirus, le germe responsable du rhume, à l’intérieur du nez. Les volontaires ont été gardés en observation pendant cinq jours.

Une meilleure connaissance des profils psychologiques à risque et un travail sur les moyens d’accroître les émotions positives permettraient de réduire le risque de contracter un rhume, et plus généralement d’autres maladies infectieuses.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]