Mars 2002

De la lenteur de Tyrannosaurus rex

Les animaux vivant à l'époque du Tyrannosaurus rex avaient d'excellentes chances de lui échapper en raison de sa relative lenteur. Deux chercheurs, les docteurs John Hutchinson et Mariano Garcia, dont les travaux ont été publiés dans la revue Nature, ont utilisé un modèle informatique afin de calculer la quantité de muscles nécessaire à un animal pour se déplacer à des vitesses et selon des positions différentes. Appliqué à Tyrannosaurus rex, dont le poids est estimé à 6000 kilogrammes, les résultats indiquent une vitesse de pointe située entre 18 et 40 km/h. Ceci est loin des 72 km/h postulés par certains scientifiques. En réalité, une vitesse de 72 km/h exigerait, d'après les calculs, une concentration de la masse corporelle dans ses jambes supérieure à 80 %.

Ces résultats confirment la théorie selon laquelle le tyrannosaure aurait été plus un charognard qu'un prédateur. D'après Hutchinson et Garcia, il s'agit cependant d'une fausse dichotomie : les carnivores en général récupéraient les charognes et chassaient de manière "opportuniste". Les proies potentielles du Tyrannosaurus rex pourraient même avoir été plus lentes que lui, ajoutent-ils. Selon Chris Brochu, paléontologue à l'Université de l'Iowa, cette étude, effectuée sur la vitesse de déplacement d'un dinosaure bipède et ses capacités de course, est la plus solide. Toutefois, d'après Martin Lockley, professeur de géologie à l'Université du Colorado (Denver), le modèle ne serait pas apte à reproduire les complexités réelles de l'animal. "Les animaux ne sont pas des machines", précise-t-il.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]