Juillet 2003

Galaxies et trous noirs croissent de paire

Les galaxies et leur trou noir central croîtraient au même rythme, a révélé une équipe d’astronomes, sur la base d’une étude de 120 000 galaxies proches. Ils apportent ainsi une réponse à un débat de longue date sur l’antériorité de la formation du trou noir ou de la galaxie, l’un par rapport à l’autre. A l’instar de la poule et de l’œuf, il n’est pas possible de dire lequel est venu en premier, a déclaré Tim Heckman, de l’Université Johns Hopkins (Baltimore, Maryland, Etats-Unis) et membre de l’équipe. Leurs résultats ont été présentés à la mi-juillet, lors d’une rencontre de l’Union Astronomique Internationale à Sydney (Australie).

La plupart des galaxies hébergent en leur cœur un trou noir, espace extrêmement dense dont la masse équivaut à plusieurs millions de fois celle du Soleil. La gravité des trous noirs est telle qu’elle leur permet d’absorber la matière environnante et ainsi d’accroître leur masse. Les astronomes se demandaient si ce sont les trous noirs qui donnent naissance aux galaxies, en réunissant poussière et gaz au sein d’étoiles, ou au contraire si ce sont les galaxies qui, à partir d’une certaine masse, engendrent des trois noirs.

Le fait que les étoiles et les trous noirs se forment à la même vitesse constitue une grande nouvelle qui sera utilisée dans les recherches à venir, indique Andrew King, de l’Université de Leicester (Royaume-Uni).

Les auteurs de la découverte ont travaillé dans le cadre du Sloan Digital Sky Survey, collaboration internationale mise en place pour cartographier cent millions d’objets célestes et mettre en évidence leurs propriétés.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]