Septembre 1999

Le moustique Aedes aegypti, vecteur de la dengue dans les régions tropicales

L'Institut Pasteur étudie depuis quatre ans les migrations de moustiques par le biais de marqueurs génétiques. Le but est de comprendre le mode de propagation de certaines maladies, notamment le dengue.

Aedes aegypti est le principal vecteur de la dengue.

Dans certaines régions tropicales, cette grave maladie parasitaire connaît actuellement une vive recrudescence. Des recherches récentes permettent de conclure que la propagation du virus de la dengue serait favorisée par les déplacements de voyageurs porteurs du virus plutôt que par la migration des insectes. En effet, l'étude de la structure génétique des sous-populations d'Aedes aegypti en Polynésie française n'a pas montré d'échanges génétiques plus importants dans certaines îles.

Le scénario est le suivant. Des personnes en voyage qui portent la maladie sont piquées par des moustiques locaux. Ceux-ci vont alors transmettre le virus d'un individu à un autre. Un des seuls moyens de lutte actuellement envisageable consiste en un contrôle des populations de moustiques par des insecticides.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]