Septembre 1999

Enquête internationale sur les risques liés à l'utilisation de portables

Conçue sur le modèle d'une étude cas-témoin, l'enquête, lancée par l'OMS, ne se limitera pas aux cancers du cerveau mais comprendra des tumeurs diverses, toutes localisées dans les organes les plus exposés à l'antenne d'un téléphone portable (méninges, nerf acoutisque, moelle épinière...).

Treize pays seront concernés par l'enquête dont la France, la Grande-Bretagne, l'Italie, l'Allemagne, la Suède, le Canada, les Etats-Unis. Elle inclura près de 10 000 patients. Un nombre équivalent de sujets indemnes de tumeurs sera visé par l'étude. Les deux groupes seront interrogés sur leurs habitudes afin de déterminer si un risque est associé à l'usage du portable.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]