Mai 2000

Facteurs génétiques et évolution vers le SIDA

Afin de pénétrer dans les cellules, le VIH procède de plusieurs manières, utilise plusieurs "clés". Il se fixe sur le récepteur CD4 des lymphocites T. Il utilise aussi d'autres clés pour entrer à l'intérieur de ces derniers. Dans certains cas, la clé est faussée de telle sorte que la pénétration du virus dans le lymphocite T est rendue plus difficile. Cela correspond à certaines mutations génétiques qui protègeraient contre le virus. D'autres mutations génétiques en revanche accélèreraient l'évolution vers le SIDA.

Ainsi, les personnes infectées réagissent différemment au VIH ; l'espérance de vie varie par conséquent d'une personne infectée à l'autre. Le dépistage des mutations préjudiciables ou au contraire bénéfiques chez les personnes porteuses du virus permettrait de connaître le rythme d'évolution de la maladie et ainsi d'adapter les prescriptions thérapeutiques.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]