Septembre 2000

Vers la mise au point du sang universel

Des chercheurs de l'Université de Californie du Sud ont réussi à utiliser un "revêtement" polymère pour obtenir des hématies universellement compatibles. "Le but ultime est d'appliquer cette technologie à l'ensemble des dons de sang ; ainsi, chaque unité de sang donnée aux Etats-Unis serait convertie en un type universel avant transfusion", déclare le Dr Timothy Fisher, professeur assistant au département de physiologie et de biophysique de la Keck School of Medicine (Université de Californie du Sud).

En laboratoire, Fisher et deux autres scientifiques ont utilisé le polyéthylène glycol (PEG) pour masquer le groupe sanguin du donneur et empêcher ainsi le système immunitaire receveur de reconnaître les globules rouges étrangers. Ce polymère agit comme une barrière, mais une barrière qui permet à l'oxygène et à de petites molécules de la traverser. Le fonctionnement normal des cellules sanguines est ainsi assuré. En outre, "le "revêtement" polymère empêche les globules rouges de s'agglutiner les uns aux autres ainsi qu'aux parois des artères ; il pourrait donc être utile aux patients victimes d'attaques et de maladies des vaisseaux" selon Fisher.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]