Janvier 2001

Troubles du sommeil : nouvelles perspectives de traitement

Dans un article de la revue Science du vendredi 12 janvier, des chercheurs déclarent avoir découvert le gène qui contrôle le cycle du sommeil. Ce résultat est le fruit de l'étude des caractéristiques génétiques de quatre générations d'une famille de l'Utah (E.U.). Celle-ci était atteinte du "syndrome familial de phase de sommeil avancée". Leur sommeil, aussi long et profond que la normale, commençait et s'achevait plus tôt, déclare Ptacek, de l'Université de l'Utah (Salt Lake City), co-auteur de l'étude. Des membres de cette famille dormaient dès 19 heures et se réveillaient à 2 heures du matin. Il s'agissait pour eux d'un rythme naturel.

Les recherches menées sur cette famille ont montré que ce syndrome était causé par un gène se situant au niveau du chromosome 2, qui modifie un acide aminé, parmi les mille composant la protéine appelée hPer2. Or, selon Ptacek, ce changement altère l'action d'une enzyme intervenant, d'après les études menées sur l'animal, dans le contrôle du cycle sommeil - veille. Une meilleure compréhension de l'action de ce gène et de la protéine qu'il produit pourrait conduire à la mise au point de pilules permettant de traiter les désordres du sommeil, notamment ceux liés aux décalages horaires subis par les voyageurs.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]