Octobre 2001

Nouvelle molécule destructrice de tumeurs cancéreuses

Une nouvelle molécule dénommée Icon et testée sur la souris s'est révélée efficace contre des tumeurs cancéreuses en détruisant les vaisseaux sanguins les alimentant. Une fois la nouvelle molécule injectée dans les tumeurs, ces dernières se sont mises à la reproduire. Elle s'est alors répandue à travers l'organisme par la voie sanguine et a attaqué les autres tumeurs cancéreuses. La méthode a permis d'éliminer chez la souris le cancer de la prostate et le mélanome. Les premières expériences sur l'homme débuteront l'année prochaine, en premier lieu sur les personnes atteintes de mélanome, un type de cancer de la peau. De la souris à l'homme, il y a un grand pas et, avant les essais sur l'homme, il n'est pas possible de se prononcer sur l'efficacité de cette nouvelle approche thérapeutique a déclaré Alan Garen, qui a mené les recherches avec Zhiwei Hu, un de ses collègues de l'Université de Yale (Etats-Unis). Les Proceedings of the National Academy of Sciences ont publié leurs travaux.

Les cellules tapissant les vaisseaux sanguins situés dans les zones cancéreuses de l'organisme présentent en surface un récepteur, appelé TF (tissue factor), que ne possèdent pas les cellules tapissant les vaisseaux sanguins situés ailleurs. La nouvelle molécule mise au point a consisté à attacher la molécule fVII, qui se lie fortement au récepteur TF, à une portion d'un anticorps humain appelé Fc. Fc cause la destruction des cellules auxquelles il se lie et déclenche une réaction du système immunitaire contre celles-ci. Icon a été insérée dans un virus rendu inoffensif , lequel a été introduit directement dans la tumeur. Cette dernière s'est alors mise à la produire. Par le biais de la circulation sanguine, l'icon a attaqué et détruit les autres tumeurs.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]