Février 2003

Troubles du sommeil et diminution de l'espérance de vie chez les personnes âgées

Les troubles du sommeil tels que les insomnies doubleraient le risque de décès chez les sujets adultes âgés en bonne santé. Le fait de rester 30 minutes ou plus éveillé durant la nuit, et donc d'avoir un temps de sommeil réduit, s'accompagnerait en outre, chez les personnes concernées, d'une réduction de la qualité de vie et d'une utilisation plus fréquente des services de santé.

Les observations des chercheurs ont porté sur 185 adultes âgés de 60 à 90 ans en bonne santé et ayant pris part à huit études différentes menées entre 1981 et 1997. Les chercheurs ont ensuite enquêté pour connaître, parmi ces 185 adultes, le nombre de ceux qui étaient déjà décédés en 2001. D'après les informations fournies par les études précédentes, les troubles du sommeil : insomnies, sommeil moins "efficace" notamment, étaient plus fréquents chez les 66 adultes décédés, comparativement aux personnes toujours en vie.

Les troubles du sommeil de l'adulte pourraient, selon les chercheurs, constituer les manifestations extérieures de changements au sein de la fonction cérébrale, changements affectant l'espérance de vie.

L'étude est publiée dans le numéro de janvier/février 2003 de la revue Psychosomatic Medicine.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]