Février 2003

Exposition au plomb et infertilité masculine

Le plomb présent dans l'environnement pourrait être la cause de certains cas inexpliqués d'infertilité masculine. L'étude, menée par des chercheurs américains et impliquant 140 couples ayant recours à une FIV (fécondation in vitro), a montré qu'un niveau élevé de plomb dans la semence masculine était corrélé à un faible taux de fertilisation. Il s'agit de la première étude concluante mettant en lumière un tel lien. Fait important à noter, aucun des hommes participant à l'étude n'occupait de métiers à haut niveau d'exposition. Ceci pointe, pour les scientifiques, la nécessité de réévaluer en général les limites d'exposition environnementale au plomb.

Les chercheurs ne s'attendaient pas à un impact aussi net du plomb. Il est possible que le plomb "évince" le calcium, essentiel dans la fonction du sperme et la spermatogenèse, explique Susan Benoff, du North Shore-Long Island Jewish Research Institute (Manhasset, New-York, Etats-Unis). Avec une demi-vie de 11 ans dans l'os, le plomb reste dans l'organisme beaucoup plus longtemps que la plupart des métaux, précise-t-elle. Un traitement possible pourrait consister, concernant les hommes affectés par un niveau élevé de plomb, à prendre des suppléments de zinc : le zinc et le plomb entrent en concurrence.

L'étude est publiée dans la revue Human Reproduction (vol 18, p 374).


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]