Juin 2000

Le système de défense des blattes contre le danger

Hananel Davidowitz, de l'Institut de recherche NEC aux Etats-Unis, a réussi à expliquer pourquoi il est difficile d'écraser une blatte. Dans un article publié dans la revue Nature, il explique que la blatte prévoit d'où viennent les coups grâce aux mouvements de l'air et parvient ainsi à les éviter. Des poils, placés sur ses arrières lui permettent de sentir les mouvements de l'air provoqués par exemple par un coup de pied. Ces poils transmettent alors l'information à 14 cellules nerveuses qui la traitent suffisamment rapidement pour permettre à la blatte d'éviter le danger.

Au lieu de s'acharner à vouloir écraser une blatte, mieux vaut utiliser un aspirateur. En effet, l'aspirateur, grâce à l'appel d'air qu'il crée, trompe son système de défense. La blatte se jette dans la bouche de l'aspirateur au lieu de la fuir. Lorsque le vent va de sa tête à sa queue, comme c'est effectivement le cas pour un coup qui vient de l'avant, la blatte prévoit un danger venant de devant. Par conséquent l'effet créé par l'aspirateur l'amène à aller directement dans le sens d'où provient la menace.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]