Janvier 2000

Les mouvements des victimes de mort cérébrale

39 % des personnes victimes de mort cérébrale "bougent" dans les 24 heures qui suivent le décès. C'est la conclusion d'une étude menée par José Bueri, un neurologue argentin. Les observations ont été effectuées sur 38 victimes de mort cérébrale.

Les mouvements consistent parfois en des gestes élaborés des doigts, des orteils ou encore des bras, ce qui a pu mener quelquefois les médecins à douter de leur diagnostic. Les mouvements ont été parfois spontanés, parfois provoqués par le toucher. Ils sont contrôlés par la moelle épinière et non pas par le cerveau, l'électroencéphalogramme ayant confirmé l'absence d'activité cérébrale.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]