Mai 2000

Destruction de la forêt malgache

A Madagascar la déforestation met en danger des espèces végétales uniques sur Terre. La cause principale de celle-ci est la culture du maïs par le biais d'une méthode traditionnelle : le hatsake. Celle-ci consiste tout d'abord à défricher la terre en brûlant l'espace à cultiver puis, dès les premières pluies, à semer le maïs. Avec cette méthode, les rendements sont bons pendant les premières années. Ensuite, ils chutent. La terre cultivée finit par être abandonnée après cinq à dix ans de culture.

Cet abandon n'est pas suivi, même après trente ans de friche, d'une restauration de l'écosystème. D'autre part, les terres délaissées sont consacrées au pâturage ainsi qu'à d'autres usages. Cette déforestation s'avère donc pour le moins durable sinon définitive. De plus, le rythme auquel elle va amènera à la disparition de la forêt à Madagascar. Et la biodiversité en prendra un sérieux coup.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]