Juin 2000

Pas de géant dans le séquençage du génome humain

Le Consortium Public International de séquençage du génome humain vient d'annoncer avoir terminé une ébauche de la séquence de notre patrimoine génétique.

Cette "version de travail" a nécessité l'exécution de deux tâches : d'une part placer dans l'ordre de grands fragments d'ADN recouvrants l'ensemble des chromosomes, et d'autre part déterminer la séquence ADN de ces mêmes fragments. 97% du génome a ainsi été reconstitué sous forme de fragments, et leur séquence a été établie à hauteur de 85 %. L'objectif du Consortium est de parvenir à établir la séquence complète pour 2003.

La société Celera Genomics a annoncé, parallèlement au Consortium Public, l'achèvement du premier assemblage du génome humain : l'emplacement et l'ordre des lettres du code génétique le long des chromosomes sont désormais connus. Ce travail aurait permis de comptabiliser 3,12 milliards de paires de bases dans notre génome. Ces résultats sont le fruit d'une méthode différente de celle adoptée par le Consortium Public.

Cette première étape de travail sur le génome humain franchie, les chercheurs peuvent désormais mener les travaux destinés à connaître les fonctions de nos dizaines de milliers de gènes. Grâce à ces recherches, il est permis d'espérer la mise au point de médicaments d'un nouveau type permettant de traiter des maladies pour lesquelles les moyens thérapeutiques traditionnels sont insuffisants.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]