Novembre 2000

Ancêtres communs aux Européens

80% des hommes européens ont hérité leur chromosome Y de chasseurs-cueilleurs ayant vécu durant le Paléolithique. Telle est l'une des conclusions d'une étude ayant porté sur le chromosome Y de 1007 Européens et publiée dans la revue Science du 10 novembre 2000. Le chromosome mâle (Y) objet de l'étude, ne se transmet que de père en fils et peut être utilisé afin de remonter aux ancêtres paternels. Selon Ornella Semino, généticienne à l'Université de Pavie (Italie) et directrice de l'équipe internationale de chercheurs ayant procédé aux recherches, "80 % des chromosomes Y des Européens font remonter à des ancêtres du Paléolithique et environ 20% à des cultivateurs du Néolithique".

Les scientifiques pensent à une arrivée de ces ancêtres par vagues de migration successives. Les deux premières vagues de migration vers l'Europe, à l'intérieur desquelles se trouvent les "pères" de 80 % des Européens se seraient produites entre moins 40.000 et moins 25.000 ans (Paléolithique). 20% des Européens auraient pour "pères" des migrants qui seraient arrivés lors d'une vague migratoire en provenance du Proche-Orient il y a environ 10.000 ans (Néolithique). Les tests génétiques ont de plus révélé que 95% des hommes européens peuvent être regroupés en 10 catégories différentes, chacune représentant un lignée paternelle différente.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]