Février 2001

Cartographie du génome humain

Une nouvelle étape est franchie dans l'histoire de la science avec la publication de la première description du génome humain par les revues Science et Nature, ce lundi 12 février. Il s'avère que le patrimoine héréditaire de l'homme compte un nombre de gènes réduit : environ 30 000. Les deux groupes qui ont mené les recherches, Celera Génomics et le consortium public international, ont travaillé indépendamment. Le premier estime le nombre de gènes de 26 000 à 39 000 et le second de 30 000 à 40 000. Les scientifiques des deux groupes pensent que la meilleure hypothèse se situe en dessous de 35 000. Ainsi, dans l'hypothèse d'un nombre de gènes de 30 000, l'homme n'aurait que 13000 gènes de plus que la drosophile.

Cette avancée dans l'exploration du génome humain ouvre les perspectives dans le domaine de la compréhension et du traitement notamment des cancers, des maladies cardiovasculaires et des maladies neuropsychiatriques.

Les chercheurs concluent en outre à l'inexistence des races : des personnes appartenant à des groupes raciaux différents peuvent présenter entre elles plus de ressemblances génétiques que des individus d'un même groupe. Les êtres humains ont en commun 99,99% de leur code génétique : les variations génétiques entre humains ne portent donc que sur 0,01% de leur génome.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]