Janvier 2002

De nouveaux micro-organismes

Des scientifiques viennent de découvrir une colonie d'organismes unicellulaires ne ressemblant à aucune autre sur Terre. Ces organismes ressembleraient à un type de vie qui pourrait exister sur Mars ou sur d'autres planètes, d'où l'enthousiasme des chercheurs. La communauté de micro-organismes, un type d'Archaea, vit dans une source d'eau chaude à 58 degrés Celsius, située à environ 200 mètres de profondeur en dessous des Beaverhead Mountains (Idaho, Etats-Unis). L'énergie qu'ils consomment ne provient ni du Soleil, ni de la consommation de matières organiques. Ils se développent en consommant de l'hydrogène. Les détails de la découverte sont publiés dans la revue Nature du 17 janvier 2002.

Des types d'Archaea avaient déjà été découverts, mais celui-ci ne ressemble à rien d'autre connu sur Terre. La vie sur la planète exige en général non seulement la présence d'eau, mais aussi d'oxygène, de carbone organique et de lumière du Soleil. Puisque l'hydrogène et le dioxyde de carbone sont présents sur Mars et en d'autres endroits du système solaire, le type de micro-organismes mis à jour pourrait s'y être développé, a déclaré le Dr Francis Chapelle, de l'US Geological Survey (USGS). "Les conditions environnementales étudiées dans l'Idaho sont proches de celles existant en dessous de la surface de Mars, et s'il y a une quelconque forme de vie sur cette planète, celle-ci s'alimenterait de l'hydrogène présent à cet endroit", ajoute le Pr Derek Lovley, directeur du département de microbiologie de l'Université du Massachusetts. L'existence de tels êtres microscopiques a fait l'objet de spéculations depuis 30 ans. Les découvrir constitue un aboutissement pour les scientifiques.

Il est en outre possible que ce type de métabolisme ait été le tout premier qui se soit développé sur la Terre primitive selon Chapelle.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]