Juin 2000

Eros, un vestige de la formation du système solaire

Eros, l'astéroïde 433, daterait de la formation du système solaire. Telle est la conclusion présentée lors du congrès de l'Union américaine de géophysique. La sonde Near a analysé la composition chimique d'Eros. Il s'avère que celle-ci se rapproche de celle des météorites qui se sont constituées à partir de la condensation des poussières et des gaz de la nébuleuse primitive ayant donné naissance aux planètes.

Les proportions de magnésium, d'aluminium et de silicium auraient été préservées telles qu'elles étaient dans la nébuleuse primitive. L'analyse a été effectuée sur une petite partie d'Eros. Afin de valider leurs conclusions, les scientifiques souhaitent étendre l'analyse à l'ensemble de la surface d'Eros.


[Menu]
© Centre International de Recherche Scientifique
Tous droits réservés

[accueil]